pel ou assurance vie

pel ou assurance vie

Le plan d'épargne logement autrement appelé pel est un produit d'épargne instrumenté dans un compte ou un carnet en vue, dans un but précis: l'acquisition ou la réhabilitation de votre résidence habituelle.

Normalement, il sert à économiser, par le biais de contributions régulières, suffisamment pour payer l'entrée d'une maison.

Les conditions générales et particulières sont identiques à celles d'un livret d'épargne pel (propriété, modification, règlement, envoi de l'extrait, propriété), avec des variations dans les obligations et les pouvoirs des parties.

Ces comptes rapportent généralement des intérêts plus élevés que les comptes d’épargne classiques (hors pel), mais leur avantage principal réside dans les avantages fiscaux qu’ils apportent.

Les comptes pel ouverts avant le 1er janvier 2011 bénéficient d'un traitement fiscal plus favorable, à condition que certaines conditions soient remplies: le titulaire a droit à une déduction dans l'IRPF de 15% de tous les montants déposés au cours de l'année d'imposition au cours des années suivantes: ceux dont l'assiette fiscale est inférieure à 24 107,20 €. Bien que les intérêts obtenus bénéficient du même traitement que les comptes courants, l'assiette maximale de cette déduction est de 9 015 euros, ce qui signifie que la déduction maximale sera de 1 352,25 euros. C'est-à-dire que même si les contributions versées sont, par exemple, de 15 000 € par an, la déduction sera de 15% de 9 015 (1 325,25) et non de 15% de 15 000 *.

Cette déduction est identique à celle des contribuables qui paient une hypothèque pour leur résidence habituelle. Bien entendu, pour maintenir cette déduction fiscale avec votre pel, vous devez affecter la totalité du solde à la première acquisition ou à la réhabilitation de la résidence habituelle dans un délai de quatre ans à compter de la date d'ouverture du compte. ** Sinon, le droit est perdu. déductions et le titulaire serait tenu de restituer les montants déduits, majorés des intérêts de retard du pel.


L'assurance-vie est le type d'assurance qui garantit à une personne dans le cas de ses propres dommages monétaires demise à leur famille immédiate, ou à défaut aux personnes de son choix en tant que bénéficiaires de celui - ci.

De cette manière, la personne qui souscrit ce type d’assurance s’assure que, si un événement grave lui cause son décès, ses proches ne seront pas laissés pour compte en matière économique et qu’ils recevront une somme d’argent stipulée à le contrat d'assurance vie, qui comportera évidemment une série de conditions de paiement.

Tout le monde peut souscrire une assurance vie, une personne exerçant une profession ou une activité risquée est la plus normale et la plus indiquée, en particulier si c’est le seul soutien familial, mais cette assurance vie est également courante chez les personnes disposant de ressources économiques.

La compensation susmentionnée est désignée dans le jargon comme le capital assuré , tandis que le moyen de paiement pour y accéder peut être un revenu financier ou un paiement ponctuel d’ un montant convenu.

Ensuite, la mission spéciale qui couvre l’assurance-vie pour ceux qui le contractent est que les responsables de l’assuré, ou ceux qu’il choisit, le moment venu pour causer un malheur tel que le cas de sa mort prématurée, Immédiatement, ils seront protégés avec une somme d'argent à titre de compensation.

La relation entre l'assureur et le contractant sera établie par le biais d'un document appelé politique , qui précisera la portée de l'accord, notamment le moment de l'indemnisation, le mode de recouvrement, qui le chargera, etc.

Tout comme l’assureur s’engage, par le biais de la police, à verser l’indemnité convenue, le preneur d’assurance vie doit payer en contrepartie des frais garantissant la couverture.

Il s’agit généralement de frais mensuels et, bien entendu, leur paiement doit être à jour au moment du décès de l’assuré afin que le contrat puisse être recouvré efficacement. Toute créance en ce sens le fera expirer. C'est l'une des principales différences entre pel ou assurance vie.

Si le paiement n’est pas régularisé au moment du décès de l’individu, l’assuré ne peut pas payer l’ indemnité convenue.